25 sec DE BONHEUR...

Publié le par Nawa

 

Des enfants, des femmes enceintes, trainés, arrachés, humiliés, maltraités sur la terre des droits de l'Homme, celle qui a vu le siècle des lumière, qui a certifié le droit d'asile, sur la terre des résistants et des justes. C'est ça ma putain de France, celle qui se bat pour l'honneur, la dignité. Comment regarder ces images et continuer sa vie sans un malaise incrusté dans son sang ? Oh bien sur ce n'est pas une surprise. Ca fait longtemps que ça dure, assez longtemps pour l'habitude, assez longtemps pour incruster un message publicitaire avant un lynchage des droits élémentaires de chaque Homme : à manger et un toit, sans que personne ne le relève. J'ai presque étéait plus mal à l'aise des 25 secondes de pub avant que par l'obéïssance pitoyable d'hommes en uniformes. Preuve que la détresse se vend.
J'ai honte. C'est presque trop simple à dire. Trop facile. Mais cette France ternie, vautrée dans sa merde, s'y complaisant, aux rendez-vous sociaux qui n'empiètent jamais sur les vacances à crédit, aux femmes enceintes trainées sur des trottoirs, aux enfants arrachés des bras de leur mère, aux passe-droits quand le peuple passe l'arme à gauche, cette France dont on immigre aussi aujourd'hui par pauvreté, cette France là c'est nous qui l'avons faite. Par le choix des urnes qui n'ont de démocratique que les rideaux des isoloirs, par cette prétention dégueulante à se croire citoyen, par ce manque d'humilité qui nous fait nous croire libre. Qu'allons-nous faire maintenant ? Oh ta gueule ! Je la veux même pas ta réponse ! Manifs, tracts, groupe facebook, lutte (peut-être) quand la solution tient au grand incendie. Il ne se passera rien. Si ! peut-être acheter le produit vendu pendant les 25 secondes avant cette indélicatesse à nos passivités et voter, pour les plus cons d'entre nous.

Commenter cet article