T'AS MIS FLOU

Publié le par Nawa

Je m'amusais à voir combien le nez qui coule et des articulations douloureuses rapportés aux principaux interessés à savoir Roche, Clariant et tous les joyeux lurons de la chaine Tamiflu. De plus 8 à plus 12% en 1 semaine. Franchement, en temps de crise, un score pareil de l'industrie pharmaceutique ne s'explique que par une seule raison : la possibilité de bcp morts. Y a pas de guerres à la télé en ce moment, faut fabriquer un tsunami de nez qui coulent meurtriers. C'est pas une téhorie du complot, je ne divague pas. Mais faut être réaliste, en tant que chef d'entreprise, et avec les relations qui lui sont associé, je ferai pareil. Si l'industrie automobile pouvait inventer un pneu anti grippal veaux vaches cochones, elle l'aurait vendu pareil. On parle d'un produit, d'une marque déposée, pas d'un médicament, on parle du Tamiflu, le moët des médocs. Tout se que prouve l'épisode de la grippe porcine, comme les autres épisodes avant, c'est que la seule réponse à une crise sanitaire mondiale tient à un lobby privé dont le travail de fond est de coter en bourse la santé publique. Et là je me dis qu'il y a comme un problème dans l'énoncé. Bref, je venais pas là pour ça. En cliquant un peu partout je suis tombée sur ça. Et je sais vous pas mais j'ai bien aimé. Je sais pas si ça a un lien mais moi j'aime bien tisser...

Le Wall Street Journal Europe développe les questions éthiques auxquelles se retrouvent confrontées un certain nombre d’entreprises américaines face à la constitution éventuelle de stocks de Tamiflu®et aux conditions de leur distribution en cas de pandémie. Parallèlement, alors que de nombreux gouvernements ont décidé de faire des stocks de Tamiflu® dans le cadre de leurs plans de préparation contre une éventuelle pandémie grippale d’origine aviaire, le quotidien américain se demande pourquoi Roche continue à faire de la publicité pour l’antiviral sur les ondes américaines. L’article cite un porte-parole de Roche qui indique que « 36 000 personnes meurent chaque année aux Etats-Unis de la grippe et de ses complications et 200 000 sont hospitalisées, c’est pourquoi nous avons besoin de nous assurer que les gens ayant besoin de Tamiflu® pour une utilisation saisonnière y ont bien accès ». Sont ensuite développées les mesures et initiatives prises par Roche pour développer ses capacités de production. Wall Street Journal Europe – 16 janvier 2006

Commenter cet article

denis deblog 03/05/2009 23:02

d'autant qu'en france les stocks sont remisés dans des locaux militaiiiiires...et notoirement insuffisants...qu'il faut choisir pour les labos entre l'élaboration des vaccins pour les souches annuelles de grippe ou tenter de faire face en mettant en oeuvre un vaccin pour la souche de grippe porcine et craindre la vague d'hiver pour la souche conventionelle...la pénurie, quoi de mieux qu'une pandémie pour l'expérimenter...