ET 150 ANS PLUS TARD....SARKOZY

Publié le par Nawa

21 décembre 1851

Culte de la patrie ! encore une superstition abominable à extirper du cœur des hommes, avec celle du catholicisme et des justiciers. Honneur, Vérité, Egalité, Liberté, Perfectionnement de l’homme et de l’humanité : voilà les dieux ! voilà la patrie ! Hors de là, concitoyens, compatriotes, coreligionnaires, conjurés ne me sont que bêtes féroces et venimeuses. C’est pour cela donc que patrie, religion, tous ces mots ne sont que des mensonges, qui font trébucher la conscience, et fuir la vertu.

11 janvier 1852

Certes, nous avons tenté une grande chose quand nous avons appelé dix millions de citoyens à participer à la chose publique ; quand nous avons tenté cette grande initiation, qui devait mettre un terme aux scandales de tous les anciens pouvoirs. Les masses ont bafoué leurs initiateurs : le prolétaire grossier a voté, non sans ingratitude, non sans malice, contre ceux qui lui offraient cette extension de la liberté. Quelle honte peut en rejaillir sur nous ? Pourquoi l’apôtre serait-il déshonoré parce que, n’employant que la persuasion et la liberté, on lui oppose l’outrage, la persécution et la violence ? Le populaire français se déclare indigne de la liberté politique ; il revient à sa servitude et à son humilité ; il déclare ennemis publics ceux qui croyaient l’émanciper à sa guise ! (...) Proudhon

Honte au suffrage universel !

Publié dans RG

Commenter cet article