COMME UN NIQUE...

Publié le par Nawa

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Réponse d’Eric Besson à la lettre ouverte de la LDH

 

Paris, le 12 août 2009

 

 

Dans une lettre ouverte adressée à Eric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) demande, à propos de la rétention de familles en situation irrégulière, de « mettre fin à cette inversion du droit qui ignore la spécificité de l’enfance et met notre pays dans une situation inacceptable au regard de ses engagements internationaux ».

Cette lecture du droit international, qui ne correspond pas à la réalité de la jurisprudence des juges des libertés et de la détention, est inexacte et partielle. En effet, l’article 3-1 de la convention de New York du 26 janvier 1990 sur les droits de l’enfant, auquel la LDH fait référence, doit se lire au regard des articles 8 et 9-1 de cette même convention qui impose notamment que « Les États parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré […] ». L’intérêt supérieur de l’enfant est donc bien, d’abord et avant tout, de ne pas être séparé de ses parents : le maintien de l’unité familiale constitue dès lors la priorité des pouvoirs publics. immig.fr

 

Et moi aussi j'en ai des articles de loi :

Article 13 :

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Et c'est article doit être bien évidemment lu au regard des articles 1 et 5 de cette déclaration :

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité et Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Alors oui Eric moi je suis d'accord, le truc c'est que les familles on les voit pas du même côté des barreaux....

Publié dans Polytics

Commenter cet article