LA REVOLUTION N'AURA PAS LIEU

Publié le par Nawa

Certains attendent, sagement, un mouvement social d'ampleur, espérant une révolution énergique, un soulèvement populaire. Je crois que vous attendez pour rien. elle n'aura pas lieu. Du moins pas encore. Et dans longtemps. Certes, il y aura bien quelques manifs estampillées par un syndicat, un corps de métier, des étudiants, mais rassurez-vous jamais tous en même temps. La manifestation est aujourd''hui aussi pathétique qu'un concours de quéquettes dans un vestiaire pour footballeux. C'est à celui qui à le plus gros des manifestants, la plus belle banderole. Il a raison Nicolas, aujourd'hui, quand il y a une grève en France plus personne ne s'en aperçoit. Mais c'est pas grâce à lui, même s'il tient à s'en attribuer le mérite. C'est de notre faute. La manif est pour nous un reflexe pavlovien, un conditionnement à l'illusion des luttes. Les problèmes ne sont plus les mêmes, ou s'expriment d'une manière différente, y a que nous pour avoir tjs et encore la même réponse. L'année dernière je soumettais quelques éléments de possibilités que je vous recolle aujourd'hui, du moins un morceau...

Il faut jeter le 1er pavé ! retourner les abris bus et les patrons. Ligoter les banquiers, souler les assureurs. Faire un jeté de députés, une soupe de ministre, un repas de présidents. Renverser les bacs à fleurs du rebords des fenêtres, faire un feu de feux rouges, repeindre les vitrines, être en crise, libre par trop de contraintes, d'enfermement, battre le bitume, et les képis tant qu'à y être, fabriquer le chaos, vider les banques, braquer les prisons, inverser les rôles, être en crise, semer patates et poireaux dans les jardins publics, assiéger l'élysée, réquisitionner neuilly, ouvrir les hopitaux psychriatriques, en fermer un pour carla et bachelot, libérer l'enfant de rachida, exproprier les proprios, ne vouloir rien, vivre de tout, être en crise, faire taire nico, ségo, besancenot, prendre la parole, bailloner drucker, finir de cramer les cra, les vider avant, condamner air france, envoyer hortefeux à la frontière rwandaise, réenfermer bétancourt, déclouter le christ, prier pour les pecheurs, pécher les précheurs, lire dans leurs entrailles, brandir le drapeau noir, déposer les armes, entrer en guerre, être en crise, détruire, mettre un point final, commencer nouveau chapitre, éteindre le feu, laisser quelques braises....

J'avoue qu'aujourd'hui je cherche l'étincelle qui mettra le feu aux poudres. Je ne vois rien. Je devine à peine l'ancienne fumée qui s'évapore d'un vieux tas de cendres qui à même du mal à faire gloire dans les livres d'histoires de nos marmots.
Tout est là pourtant. Le chômage, la pauvreté, le racisme, les regressions sociales, les montres rolex non imposables, les licenciements massifs et quelques rafles pour les relents d'antan. Et que faisons-nous ? On se pend ou on se jette par les fenêtres. Et si c'est pas déjà fait c'est à ce passage que je vais finir de mes faire des potes notamment chez france telecom. Bien évidemment que c'est triste voire dramatique pour les familles mais putain se suicider à cause de son taf ça rime à quoi ?????? Se déssouder à cause de son patron et son désir de mobilité, ça veut dire quoi ? Que nous sommes des chiens dociles qui ne sortent de sa niche que pour le susucre incapables de montrer les crocs au maitre qui use trop du ceinturon. On ne se suicide pas à cause des pressions qu'on subit au travail, c'est des conneries. C'est scandaleux ce que je dis ? Bien sûr que non ! Ce qui est scandaleux c'est à ce point baisser les bras. Fonctionnaire chez france telecom n'a rien d'une vocation, d'une passion. C'est qu'un putain de taf qui remplie le frigo et permet d'amener la petite famille en camping une fois l'été. La démission devenue pire solution que la mort ? Ces suicides médiatisés infiltrent dans l'idée collective que la mort est le résultat d'un surmenage, de conditions de travails extrèmement difficiles...Mon cul ! Et la lutte, la rébellion, le combat, être vivant et presque libre ? ce ne devrait pas être ça le résultat ?

La révolution n'aura pas lieu. Entre ceux occupés à se pendre, ceux pris à la gorge par leur crédit à la con(tu connais la suite), ceux qui ne vivent que pour le susucre et la succession à leurs mouflets, il en reste trop peu pour qui les injustices crament encore les entrailles, trop peu pour qui le combat, la non résignation fassent partis des possibles.

J'ai eu y a quelques jours une discussion de ce genre. On m'a traitée de bobo gauchiste au discours trop facile. Discours trop facile je consens. Gauchiste, si ça peut faire plaisir je l'accorde. Bobo c'est déjà plus dur. J'ai une bonne vision de la réalité des "pauvres". J'en suis une. ce qui va suivre n'est pas une tentative d'exercer auprès de vous une quelconque compassion, juste le témoignage d'une réalité qui s'étend, qui cavale. En septembre par exemple, depuis le 15, mon homme et moi ne faisons qu'un repas par jour, majoritairement sans viande. Juste pour que nos mômes aient leurs 3 repas complets. Ce n'est pas tous les mois comme ça, des fois c'est pire, des fois c'est mieux. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que mon cas va devenir la majorité. Nous sommes déjà nombreux à attendre un peu trop impatiemment le repas du soir. Je connais mêmes des gens au smic qui bouffent pas à leur faim. On nous parle du déficit abyssal de notre cher pays. Que fait une famille qu'a pas une tune, et pire celle qu'a vécu à crédit ? D'abord elle rogne sur les loisirs, puis sur les soins, puis sur la bouffe et après t'as quoi à sacrifier à part ton estomac ? Tes couilles ?  Dommage t'as un clébard qui les a déjà en gueule. Comment il s'appelle le toutou ? Banquier. Ben la france elle va subir le même sort.  Et c'est ça qu'il faudra attendre pour une possible levée de bouclier et que les salariés arrètent un peu de sauter par la fenêtre et jettent les lombards à leurs places. Que la france rogne trop sur ses repas...Pour l'instant elle est encore à 3 repas par jour. Elle n'a pas encore assez faim...

Ah oui ! un dernier truc, le plus important : j'espère me planter !

Publié dans RG

Commenter cet article

mat 16/10/2009 21:47



Je viens de découvrir cet article qui établi pour une fois (c'est tellement rare les gens qui osent parler) apporte un point de vu réaliste. Tristement réaliste...
De mes vingt et quelques piges j'ai déjà un bon appercu de l'iceberg. Doucement maais surement, la société coule, le serpent se mord la queue.. A cause de quoi? A cause des nombreuses fractures
qui n'ont fait que s'accentuer depuis ces dernières décennies et qui ne font qu'aller crecendo.
On nous a "imposé" une société dans laquelle la seule valeur qui ait de l'importance est l'argent ! Les gens bossent pour avoir de l'argent, s'acheter une belle télé pour laver leurs petits
cerveaux, s'acheter un bel ordinateur, un nouveau téléphone portable... Les gens sont parce qu'ils possèdent, et même pire, les gens sont devenus ce qu'ils possèdent.
Simplement, ouvrez les yeux voyez ce que vous êtes, et remettez vous en cause, c'est comme ça qu'on se construit soi même. Toujours remettre en cause et oser chercher des réponses à l'éternelle
question Pourquoi !
Pourquoi vous rendre con, pourquoi vous abrutir, pourquoi vous lobotomiser le cerveau... La réponse est tellement évidente : LE PROFIT !!!!
L'argent a été et est le pire des fléaux de l'humanité. L'homme devient méchant pour l'argent, il devient menteur pour l'argent, etc.

J'espere que ce petit post pourra permettre à certaines personnes d'ouvrir un peu les yeux et de se réveiller.



jonasqueen 06/10/2009 19:12


Terriblement vrai...


Lecabour 05/10/2009 15:31


Elle a raison, Sam, elle a raison...
Tout le monde rentre dans le rang, les épaules bien rentrées, pour mieux creuser la poitrine. Certains rampent déjà, d'autres surveillent nos rêves !
France Intox, le foot et la télé, la nouvelle trilogie.
Même dans les blogs, ça rame...
Bon, je retourne à l'aquarelle...
PS : continue ton bouquin.


Chien Gué 04/10/2009 23:42


Salut Nawa,

J'ai bien peur que tu ne te plantes pas ; par contre ça m'a fait plaisir de te relire, toutes dents dehors, ça me manquait. D'ailleurs, je colle une image et je publie dans les niches collectives
...


Baron rouge 03/10/2009 14:45


C'est si vrai !!
Parfaitement déprimant aussi.
Nos défilés sont effectivement trop compréhensif spour le modèle à combattre, trop dans le moule, plus du tout dans la rage.

Mais pourquoi personne ne réagit ? Pourquoi le feu ne s'est pas propagé alors qu'il  avait toutes les raisons visibles ?
Peut être que les Révolutions ne naissent pas spontannément après tout.
Qu'elles ont besoin d'un noyau "dur" qui y trouve un intérêt, une ambition ?
N'empêche que la Révolte peut être individuelle, elle : ne pas accepter la connerie ambiante dans son coin, protéger ses proches des manipulations médiatiques, leur apprendre à réfléchir,
s'interroger et combattre.
Pour que la graine s'envole un jour et ensemence un espace de liberté un peu plus loin.

Sinon il reste la méthode France Télécom : le suicide... mais je ne suis pas sûr que le résultat soit meilleur.

PS : j'aime ces lignes d'espace entre deux idées, Nawa...