DELIT DE SALE GUEULE

Publié le par Nawa

Etes-vous sûr(e)s d’être Français ? Nouvel Obs

Cette question a fait remonté un mauvais souvenir. On me l'a déjà posé, au sujet de mon fils. C'était le 9 août 2006, et je vous colle mon témoignage de l'époque.

9 h du matin, le téléphone sonne :
 
- Bonjour, je suis madame machin de la préfecture de toulouse.
- Bonjour
- Je vous appelle au sujet des vos passeports. Le votre est prêt mais j'ai un souci avec celui de votre fils. Je suis dans l'impossibilité de le valider, la photo n'est pas aux normes.
- Pourtant on m'avait prévenu, je suis allez chez un photographe pour être sûre que ça n'arriverait pas et je ne vois pas quel est le pb.
- Oui, mais il grimace un tout petit peu avec la bouche.
- On ne pourra pas faire mieux. Mon fils a un petit pb de respiration depuis sa naissance et ne peut fermer la bouche. Nous avons eu beaucoup de mal à obtenir ce résultat, il a 3 ans et c'est pas évident pour lui. A la rigueur je peux vous fournir un certificat médical.
- Oui je comprends bien mais les consignes sont strictes : pas de sourire, bouche fermée, cheveux en arrière, front et oreilles dégagés.
- Le doigt d'honneur est exclu alors !
- Ce n'est pas drôle
- Ce n'était pas pour l'être..
- Et puis j'ai remarqué que son père n'a pas la nationalité française. Etes vous sure que votre enfant est français?
 
A cette phrase, j'ai eu une grosse envie de passer dans le trou de l'écouteur pour arracher la langue de mon interlocutrice. Mais les grandes envolées ne servent à rien, ce genre de connard ce gère dans le calme. Je ravale donc ma rage pour vomir mon sang froid.
 
- Vous avez mon passeport ?
- Oui
- Y a marqué quoi pour ma nationalité?
- Française.
- Mon utérus aussi et tout ce qui en sort est français.
- ah mais vous savez moi je ne fais que mon travail et je remarque qu'il n'y a pas conformité.
- On parle de quelle conformité ? Si je lui tatoue NF sur le front il pourra tirer la langue sur la photo ?
- Il ne faut pas le prendre comme ça. je vous répète que nous avons des consignes très stricte et que je ne fais rien d'autres que mon travail.
- Vous savez en 40 aussi les administrations faisaient leur travail. Si vous pouviez arréter de bosser pendant 5 mn pour voir ce que peut donner une conscience morale on arriverait peut-être à quelque chose.
- Bon écoutez, ou vous refaites la photo, ou je ne valide pas le passeport. Bonne journée.
...bip...bip...( pas le coyotte !)
 
J'essaie de me calmer..n'y arrivant pas j'embarque dans la voiture l'objet du délit et nous partons à la ville. Nous voilà enfin devant une profecture armée jusqu'aux dents...ils doivent avoir peur des sans papiers qui viennent déposer des demandes de régularisations. C'est bien connu, quand on se bat pour s'intégrer dans un pays c'est justement pour le désintégrer !
Je rentre et demande à voir madame machin. Je rencontre madame truc qui fait aussi son travail puis monsieur bidule. Après moultes tractations la photo est finalement acceptée. J'ai quand même du promettre de confisquer le hochet de mon gamin quand on prendra l'avion au cas où il aurait l'envie subite de s'en servir pour détourner l'appareil. J'ai aussi promis de n'activer sa ceinture qu'une fois hors du territoire français....Je ne sais pas quand mon fils sera digne d'un passeport français car ils vont relancer tte la procédure, juste comme ça, pour me faire chier. On n'aime pas trop les gens qui disent aîe quand ils se font mettre dans ce pays. Sami devra donc attendre encore et encore pour voir son autre pays, son autre famille qu'il n'a jamais vu. Sa mami continuera ses sanglots à chaque son de sa voix et se consolera sur sa photo plastifiée, aux normes celle-là...Tout ça parce que mon fils ne correspond pas aux normes françaises. Capri c'est fini, Vichy beaucoup moins.
 
3 ans plus tard mon fils n'a toujours pas vu sa grand-mère ni son autre pays. Le passerport n'a été validée qu'un mois plus tard. Entre temps on a diagnostiqué un cancer chez sa grand-mère. Au maroc il faut payer avant de te soigner. L'argent du voyage a servi pour une partie des soins. Aujourd'hui elle est en rémission et attend tjs de connaitre son petit fils.
Jusqu'à ce que j'ai mon enfant je n'avais jamais était victime de racisme. Mon homme est un grand costaud avec la gueule balafrée et personne n'a envie de le faire chier. Les racistes n'étant jamais courageux, ça ne s'expriment jamais directement devant lui ou nous. Mais pour mon fils c'est différent. Lui n'en a pas encore conscience et quelque part j'espère que celà va durer le plus longtemps possible. C'est le seul de son école de campagne pour blondinets à n'être jamais invité à des anniversaires. L'année dernière un petit copain lui a dit qu'il pouvait pas venir parce que sa maman voulait pas. J'ai eu du mal  à lui expliquer pourquoi quand il me l'a demandé. Après je me suis occupée de la maman....Ce sont des petites choses comme ça, au quotidien, insidieuses, qu'on voudrait même prendre pour de la paranoïa. Ce n'en est pas.  Alors quand mon gouvernement me demande qu'est-ce qu'être français ou tout autre connerie du genre j'ai juste envie de leur conter ma réalité et surtout celles de mes enfants.

Publié dans RG

Commenter cet article

david 06/12/2009 21:22


La fRance...