L'HORREUR EST AILLEURS

Publié le par Nawa

Elle a tué son bébé, ou lui ses enfants pour se tuer après. Cet ado qui a fait un carton dans un lycée, ou cet autre qui se fait lyncher. Pas un jour ne passe sans qu'un fait divers sordide ne soit mentionné dans les journaux. Quand je mettais  en place la presse y avait 3 ou 4 torches cul aux couvertures style il éviscère sa fille et se pend avec les intestins. Ca se vend, beaucoup. Les jt aussi se vendent, les clicks aussi. Ce n'est pas tant le voyeurisme qu'engendre ce genre de "lectures" qui m'afflige, c'est plutôt le détournement qu'elles exercent sur nos consciences. Regardez la folie de l'Homme, regardez comme vous et moi pouvons sombrer dans les flammes de l'enfer sur terre.  La vie si stressante, si effrayante, qui attaque nos esprits jusqu'aux racines de nos coups de folies.  Un bébé dans un congélo, une famille égorgée, le père suicidé, un conseil municipal décimé, que peut-il exister de pire ? Regardez comme vous faites bien de vous méfier de votre voisin, si proche de la folie, si prêt de vous tuer, pour rien, juste par folie. Que peut-il exister de plus atroce ? L'Homme sain d'esprit je vous répondrai. Pas un seul fou à la tête des gouvernements. Ce sont pourtant les plus grands vendeurs d'armes, les plus grands guerriers, les plus grands destucteurs, les plus grands fabricant de mort, de famine, de misère, d'horreur. Ils ne sont pas fous, ils ont le pouvoir. Les plus grands dirigeants de multinationales ne sont pas fous, ils ont le pouvoir. Celui qui permet d'emmurer vivant des peuples entiers, d'en tuer d'autres de faims, d'autres de soif, d'autres tout à la foi... On appelle pas ça de la folie, on appelle ça de la diplomatie. Aucun pays, aucun combattant ne se bat à mains nus, des gens sensés s'occupent des les habiller.


Désolée mais je peux comprendre la folie. Cette pulsion incontrôlable qui vous mène à l'horreur. La dernière que j'ai ressenti était pour un juge de la république. Je me souviens m'être réveillée en nage avec l'insoutenable satisfaction d'avoir laissé mon insconscient réver de mes envies de démembrements...Je ne suis qu'un animal, toi aussi, c'est quand il est blessé qu'il devient dangereux. Il m'a fallut un certains temps pour ne plus ressentir ce besoin de dévorer le chasseur. Qu'est-ce qui a fait de ne pas sombrer ? La chance peut-être, ou le courage qui me manquait pour accepter ma folie. Je peux la comprendre. Je l'ai sentie si souvent, toujours motivée par des sains d'esprit...Mais je ne peux le comprendre pour celui qui a toutes ses facultés. Ces dirigeants, tranfiquants de morts et qui mangent tranquillement avec des fourchettes en or. Qui sèment drogue, prostitution, armement, guerre sous couvert de diplomatie, ils n'en sont pas moins des meurtriers. Celui qui arme la main est-il moins coupable que celui qui tire ?


A trop regarder les coups de folies, à les laisser nous effrayer, nous avons oublié que l'Homme n'est jamais aussi dangereux qu'avec toutes ses facultés. Et si nous ne pouvons rien faire pour le 1er nous avons des armes pour contrer le second. elles s'appellent rébellion et résistance. On en a une autre, toute petite mais tout aussi dévastatrice pourtant. On l'utilise plus beaucoup aujourd'hui. Nos anciens l'appelait "dignité".

Publié dans RG

Commenter cet article