TOUCHER COULER !

Publié le par Nawa

La communauté internationale réclame ses ressortissants à Israël. AFP


Tu m'étonnes. Vite ! vite ! faut faire rentrer les enfants à la maison. Tsahal c'est des dingues ! On le sait bien vu comment ils traitent les palestiens. Mais c'est pour la bonne cause aussi, puis ce sont que des arabes  !  Quoi ? C'est haram ?  C'est pas bien de parler des bougnouls comme ça ? Tu dois avoir raison ! Vaut mieux les laisser crever vivant et compter les morts quand y en a assez pour passer à la télé. La communauté internationale condamne ! Vilain. Pan Pan cucul. Enfin non, ce sont les mêmes cons qui veulent interdire la fessée ! Alors juste vilain pas beau, bisquebisquerage j'achète plus tes oranges. Ca c'est nous. Je le fais d'ailleurs. Tout ce qui commence par 729 je fais gaffe depuis des années déjà. même si je trouve ça con. Très con même. Quel aliment aujourd'hui arrive dans notre assiette sans du sang sur les mains ? A part ce que tu fais pousser, je vois pas. Si tu suis la logique faudrait donc tout boycotter ! Pas évident ! rigolo certes, mais pas évident !

Israël est un état assassin depuis des décennies, y a qu'une lobotomie pour expliquer celui qu'a toujours pas compris. De condamner une attaque sur des bateaux qui apportent 2 pansements, du mercurochrome et une balançoire pour les mômes à qui ils restent  au moins un bras et une jambe (pour l'équilibre), je dirais que c'est le minimum syndical un peu comme la cgt ou le ps sur les retraites. Mais ça va pas péter 3 pattes à un canard de monsanto que tsahal a déjà dégommé juste avant la frontière. On a envoyé l'artillerie lourde pour moins que ça souvenez-vous des 3 cailloux qui servaient d'armes de destruction massive dans le désert irakien ! La les gars ils ont tout de même plombé l'équivalent de mère thérésa sur un bateau qui tombe à l'eau ! Pas cool. Pas du tout mais alors du tout sympa. En plus les mêmes gars ils font crever tellement de gens, ils torturent à tout va, et même si leurs victimes ont des gueules de métèques, ça fait tâche sur l'agenda diplomatique.

Ben non. Juste un vilain pas beau marmoné des 4 coins du monde. Des "rendez-nous" nos compatriotes lancés par des mickey qu'eurodisney n'a pas voulu, ceux qui finissent à l'ONU.  Ca a quelque chose d"hypocrite. Comme tout bon sentiment il faut croire. C'est pas gentil, rend moi mes potes et après tu pourras continuer tranquillou à faire joujou avec tes arabes rien que pour toi !

C'est inadmissible cette attaque sur ces bateaux, mais ce qui l'est d'autant plus c'est les raisons de la nécessité de ces bateaux pour Gaza. Et là il ne suffit plus de taper du poing sur la table, ça fait 60 ans de coups de pied au cul qu'on a pas donné à rattraper.


Pour le reste de mes pensées je vous colle un texte du 29/12/2008, époque où gaza passait à la télé, comprendre époque où les bombes pleuvaient.


 

Entre la peste et le cholera je choisis l'humanisme.

 

Je voulais faire les choses bien cette fois.Avec mon homme comme traducteur je voulais coller des liens, des vidéos, faire un truc posé pour une fois. Ben c'est loupé. je vais encore y aller à l'instinct, comme d'habitude. Un instinct que Rose a réveillé sur un blog ami. Rose n'est pas méchante, elle est juste suffisante face à sa compréhension, comme beaucoup. En face y a des arabes qu'arrêtent pas de tirer des roquettes, de l'autre côté un peuple que l'histoire a déjà tant fait souffrir, un peuple sous la protection éclairée des etats-unis. Alors Rose, bête plus que méchante, comme beaucoup, quand tu lui dis qu'Israël et plus exactement Tsahal n'est qu'une bande de tueurs, elle t'explique que tes propos vont bientôt servir à renier l'holocauste. Que ça ne sert à rien de débattre pour finir par choisir entre la peste et le choléra. Une fois l'insulte essuyée, moi qui ai appris cette époque dans les larmes de résistant de mon grand-père, je ne lui en veux pas à Rose, elle croit ce qu'on lui dit, comme beaucoup. elle croit même notre presse libre...c'est dire !
Mais moi j'ai choisi ! entre la peste et le choléra je prend l'humanisme. Qui a commencé, pourquoi, cv'est un autre débat même si pour faire vite et vous donner mon avis sur le sujet, israël s'est érigé en proprio d'une terre qui ne lui a jamais appartenue. Ceci étant dit, que nous reste-t-il aujourd'hui ? Un mur. très long. très haut.  Un mur pour enfermer, pour oppresser, pour terrifier, pour alliéner. Existe-t-il une seule raison valable pour qu'un pays, quelqu'il soit, s'autorise en enfermer tout un peuple, à les parquer comme des animaux, rationnant en eau nourriture et énergie sur le simple quota non pas de la survie mais de ne pas mourir trop vite ? je ne crois pas. Non. j'en suis sûre. Seule le mur devrait suffir à juger coupable Israel de crime contre l'humanité.
Je suis souvent amenée à regarder al jazeera compte tenu du profil de ma moitié. je vais vous raconter ce que j'y vois. il y a 10 jours, quand nos journaux titraient qu'israël réflechissait à une attaque je voyais, en direct, des colonnes de chars descendre sur gaza. La refléxion était faite, l'attaque commençait. C'est comme ça qu'ils réflechissent d'ailleurs...en frappant...
Juste après y avait un reportage. Un journaliste anglais autorisé à rentrer dans gaza et filmer. Au départ devait y avoir un autre journaliste avec lui. Anglais lui aussi. Mais une tronche de libanais. la bas on fait pas sortir les gueules d'arabes, on ne les laisse pas entrer non plus. Les blancs pour seuls alliés, l'occident comme légitimité.
Alors l'anglais il rencontre une femme. Non voilée. la belle trentaine. Coquette. jean et chemisier. 2 boutons défaits. Je les ai comptés. Ca change de tf1 qui n'arrête ses caméras que sur des caricatures. Elle commence à raconter. elle montre du doigt une maison sur une coline, en ruine. Bombardée y a 2 ans par Tsahal. pourquoi ? Parce que son toit surplombait le mur. Y avait 4 enfants dedans. y avait...On l'a pas su. C'est dans les périodes de processus de paix, tu sais les périodes où on prend pas la peine de compter les victimes.
Elle continue de conter. Entre le mur et sa maison : 1 mètre. juste derrière le mur : le moulin de son père, de son grand-père et ses pères avant lui. 120 ans que sa famille vit ici. "le plus drôle c'est que ce n'était pas à nous. c'était à personne, donc à tout le monde". maintenant c'est à Israel le chemin qui mène au moulin. 50 m. depuis le mur son père doit faire 30 km pour le contourner et trouver la frontière. Il présente ses papiers, ceux qui disent qu'il est prisonnier. Après sa journée, c'est pareil en sens inverse. Pour l'instant il ne s'est pas fait tuer. Pour l'instant.
Puis y a cette source qui sort de terre, une magie nourricière.. Elle a tjs abreuvé gaza, ses oliviers, sa communauté. Plus depuis 3 ans. enfin 2 et demi. depuis qu'Israël l'a détournée pour qu'elle sorte de l'autre côté du mur. Gaza désormais assoiffée. Les camions d'eau ne venant qu'une fois par semaine, si ils obtiennent l'autorisation. La terre des oliviers privée d'eau...difficile de faire pousser la paix.
Alors c'est vrai, rose me l'a bien rappelé. al jazeera c'est de la propagande, en même temps si ça ne l'était pas ça ne serait pas de la télé....Mais il se passe sur al jazeera des choses interdites ici : des débats d'idées, des vrais. de tous bords, toutes religions, de l'intégriste au modéré, du religieux à l'athée. Tous ont leur parole libre et l'écoute facile. Ce n'est pas une apologie c'est un constat de téléspectatrice qui a la chance de la comparaison et cette dernière est cruelle.
Et sans al jazeera. Je me souviens du cri d'horreur de ce médecin de l'hopital de gaza. c'était y a 3 ans, dans un journal italien. Il expliquait comment tsahal testait des bombes sur la population gazaoui. Des bombes dernier cri...de souffrance. Des qui tuent pas vraiment, qui brule la chair jusqu'à l'os pour obliger l'amputation. L'art de la guerre. un homme mutilé coute plus d'argent à son pays qu'un homme mort. C'est d'ailleurs sur ce principe que le famas, notre arme française, a été construite. Une arme qui blesse et mutile plus qu'elle ne tue, une arme qui fait payer l'addition à l'attaqué, à l'offensé. Gaza comme laboratoire de guerre, gaza emmurée vivante.
Alors je ne choisis pas entre la peste et le choléra, je choisis l'humanisme. Le seul enfermement d'un peuple suffit à la condamnation de raison. Israel n'est pas seulement un tueur comme il nous le prouve en ce moment. il affame, assoiffe, emprisonne, mutile, torture, pille, humilie et c'est ça qu'on appelle un proccessus de paix. Imagines toi un ennemi. Un qui veut faire la paix. Il a pour ça 2 conditions. Que tu sois enfermé. Qu'il soit ton taulier. Tu fais la trève ou tu l'envoies chier ? C'est à peu près pour ça que le Hamas est sorti du désespoir, de la souffrance et donc des urnes. la folie appelle la folie, la violence fait de même. C'est vrai. On peut se demander qui a fait quoi à qui, quand et en sachant toujours comment. L'emmerdant c'est que le temps Se compte en morts et faudrait pas commencer à compter les vivants... Entre la peste et le choléra, je prend l'humanisme. Un peuple enfermé ne peut pas faire la paix, un peuple humilié ne peut pas faire la paix, un peuple rationner ne peut pas faire la paix, un peuple tué ne peut pas faire la paix.  La compréhension ne valide pas la caution. A bon entendeur...
Et maintenant, si des abrutis notoires estiment que mes propos peuvent mener à renier la shoah, qu'ils ne comprennent pas que même l'oppressé peut devenir à son tour oppresseur, ailleurs, en d'autres temps, que l'horreur vécue ne légitime aucunement celle qu'il fait vivre, c'est dommage. Je les plainds presque. Car si autour de leur maison se construisait un mur, un mur enfermant, oppressant, humiliant, qu'il n'avait plus d'eau sans autorisation, ce serait les 1ers à baisser les armes de la dignité. Je les plainds presque car ils subissent au final le pire enfermement qu'il soit : celui de la bétise.

Publié dans Nouvelles du Monde

Commenter cet article

Chien Guevara 08/06/2010 18:46



Oui, mais tous ces bateaux qui violent l'embargo !! Tu ne te rends pas compte, toi ...


Et puis 60 ans, c'est peu !


Les embargos les moins justifiés semblent être ceux qui durent le plus (cf une ïle des Caraïbes) ; celui de Gaza risque donc, hélas, de durer encore un bon bout de temps.