TU PLONGES ?

Publié le par Nawa

C'est beau le changement, en tout cas c'est bon. Changer en quoi, changer comment, peu importe. Changer. Finir. Recommencer. Autre chose. Sans filet. Tel un funambule peu entrainé. Le processus de décision est long, tétanique, effrayant. Balloté jusqu'au mal de mer, embarqué dans le mal de terre. Avec la peur comme point d'horizon. L'être subit ses rames, plonger est inconcevable. Jusqu'aux ampoules, jusqu'à que les rames t'échappent, trop de sang sur les mains. Mourir sous les coups de fouet ou sauter. Prendre son souffle et nager, l'insolence pour force, contre le vent et se marrer. Courageux jusqu'à l'unique conscience de ce qu'on est, intrépide jusqu'à jeter ce que l'on a, libre jusqu'à oublier ce que l'on a pas eu, fier d'être et ne plus penser à l'avoir. C'est bon le changement. Vers quoi, vers où. Peu importe. La décision prise, les demains sont vautrés dans la curiosité excitante, ça fait les aujourd'hui moins quotidien. La tétanie s'est adoucie jusqu'à revetir l'image de l'inquiétude douceur d'un premier rendez-vous. Je me rends. Je saute. Contre le vent et se marrer.

Publié dans RG

Commenter cet article