LETTRE (ABSURDE) D'UNE FRANCAISE EN CIVILISATION INFERIEURE

Publié le par Nawa

Mr Guéant, je vous sollicite par la présente pour que vous m'apportiez quelques précisions sur vos derniers propos au sujet d'une échelle des civilisations. Je suis française, une vraie entendons-nous bien Mr Guéant, pas une de la 3ème ou 4ème génération qui beugle dans les manifs pour sans papiers. Non, non, une pure souche. J'ai bien à mon passif quelques militants communistes dans ma famille et d'anciens résistants mais je n'en suis pas moins française. Seulement je suis un peu gênée depuis vos propos qui ont bien voyagé jusqu'ici. Je vis au Maroc depuis bientôt 2 ans. Une longue histoire Mr Guéant qui m'a menée ici, vous êtes un homme occupé je vais vous la faire courte. Je suis venue voler le pain des arabes parce que ma civilisation privait mes enfants de soins et de nourriture. La misère de notre civilisation supérieure a fait descendre ma famille d'un barreau sur votre échelle. Et là vous comprendrez bien que mathématiquement votre échelle subit quelques ratés. Comment moi, blanche jusqu'au bout des ongles, française,  ai pu me sentir à ce point reniée, bafouée, humiliée par mon propre pays au point de devoir le fuir pour survivre ? Mr Guéant, sauf votre respect, combien de familles dans notre grande et belle civilisation meurent à petit feu chaque jour un peu plus, écrasées par le poids du désespoir et de la résignation, rognées par le peur de demain non, déjà ce soir, pas celles qui connaissent une fin de mois difficile mais celles qui ne le commencent pas ? Et tout ces jeunes qui partent à l'étranger, qui passent à l'ennemi, car ils voient là-bas ce que la France n'a plus Mr Guéant, de l'espoir. Alors j'avoue que devant ce tableau, devant cette misère que notre belle civilisation fabrique j'ai du mal à élever le niveau par rapport à celui de cette civilisation inférieure dans laquelle je vis. Y a pourtant des bidonvilles partout, y a même aucune poubelle épargnée dans la ville de casa, toutes explorées, retournées pour un peu à manger. Ils font même ça devant tout le monde, en pleine journée, et y a même pas TF1 ou M6 pour en faire un reportage à la télé. Pour vous dire Mr guéant...

Et me voilà. Mes compétences que la France n'a pas voulues, le Maroc se les arrache. J'ai du travail. C'est tout ce que je souhaitais. Les indigènes m'en ont donné. Je viens voler leur pain. Déjà je trouvais difficile d'assumer les relents colonialistes de mes compatriotes expatriés, je ne peux assumer en plus le visage français hargneux, bête et raciste qui se dessine ici. Mais je vous l'accorde Mr Guéant, je ne suis pas une expatriée et je dois souffrir du complexe de l'immigré. Celui qui a envie de remercier tout le monde de la chance qu'on lui donne, celui chez qui l'espoir renait, celui qui veut pas faire de vague et qui veut s'intégrer, ces petites choses suspendues à des rêves, des petites choses qui veulent vivre plus longtemps. C'est vrai y en a beaucoup chez nous des petites choses du genre. Ils viennent avec leurs foulards et leurs prières, leurs odeurs et leurs traditions, comme moi je suis venue chez eux avec ma laïcité et mon athéisme, avec mes odeurs et mes traditions. Ici on appelle ça le mélange, chez nous on l'appelle la différence. Peut-on les graduer aussi Mr Guéant ? Les goûts et les odeurs ont-ils aussi une échelle de valeurs ? Je m'interroge...Je m'interroge aussi sur la barbarie dont vous parliez, celle de la prison du voile et l'affront des prières de rue. Je dois comprendre que non seulement je vis dans une civilisation inférieure qui plus est barbare ? Ca fait beaucoup pour une seule civilisation Mr Guéant non ? On ne peut pas choisir entre l'infériorité ou la barbarie ? Non ? Dommage. Ca nous laissait presque un espoir de nous entendre. Parce que j’ai beau regardé bien autour de moi, entendre l'autre hurler allah wak bar dans le micro 20 fois par jour, voir des femmes voilées et des mecs à genoux par dizaines dans la rue, je ne trouve pas la barbarie.

 En plus d'un an ici je compte sur les doigts d'une main le nombre de femme portant le voile intégral. Faut dire que le gouvernement n’est pas sans arrêt entrain d'accuser l'autre d'avoir un dieu, de le prier de se conformer à des normes vestimentaires sorties tout droit de Zadig et Voltaire, fournisseur officiel d'un de vos collègues, et de faire passer sa religion pour la pire des infamies. Je comprends que ça puisse rendre un brin nerveux le croyant à force, pas vous ?...Ici y a des femmes voilées, des fois même assorties de mini jupe, y a des décoiffées ou des trop coiffées, dans une famille des soeurs peuvent faire des choix différents, l'une le mettra, l'autre pas, de toutes façons la question n'est pas là. Pas ici en tout cas. Elle l'est pour nous, qui avons pour modèle de femme libre la femme occidentale, toujours impeccable, bien habillée, bien maquillée, rentrant dans un 38 après 3 grossesses, capable d'élever 3 enfants, de diriger une entreprise et de faire cuire le rôti à temps. Le wonder woman du papier glacé. Celles des prothèses PIP qu'on rembourse alors que la moitié des français n'est même plus capable de se soigner les dents, celle qui se met toute nue pour nous vendre du savon, celle qui en politique ne doit pas être trop belle et qui ailleurs ne l'est jamais assez. Cette femme qui n'a que pour seule liberté de se comporter comme notre civilisation l'espère : libre mais à sa place. La encore Monsieur Guéant je l'inconvénient de ne pas être féministe, dans la famille des "iste" j'ai pris celui qui me semblait le plus logique, j'ai donc choisis humaniste. Je pense donc que la femme est un Homme comme les autres. Qu'elle prend sa part de liberté dans la définition qu'elle a choisi et que les interdictions ou tortures qui lui sont infligées ne sont pas l'œuvre de l'intégrisme religieux mais de la bêtise et de la cruauté dont est capable l'humain sur sa propre espèce. Les espèces Monsieur Guéant ! Une échelle de valeurs à vous suggérer qui malheureusement place la notre au bas de l'échelle. Aucune autre espèce que la notre, nous les humains, n'est assez bête pour se flinguer entre eux. Le poulpe serait-il donc supérieur à l'homme suivant cette échelle ? A réfléchir Mr Guéant, à réfléchir.

Quant aux prières de rues ça n'existent pas. Des gens qui sont obligés de prier dans la rue par manque de place dans les mosquées oui ça existe. Ce n'est pas la même chose. Dans le 1er je perçois une sémantique agressive, dans le second une relation de cause à effet. Pour ma part je suis bien moins agressée par une rue bloquée 10 mn que par sans abri qui bloque un pas de porte toute une nuit. La aussi existe-t-il une échelle Mr Guéant,  graduée selon la formule mathématiques "nous n'avons pas 10 mn à perdre par contre nous pouvons perdre des gens sur les trottoirs" ?

Parlons-en des trottoirs justement. C’est vrai qu’ils sont tous cassés ici mais y a beaucoup moins de sans abris dessus qu'en France. Bizarre pour un pays bien plus pauvre que le notre. Quand j'ai demandé on m'a expliquée que la structure familiale est encore très primaire ici Monsieur Guéant ! Elle a une importance capitale. Ils gardent même leurs vieux à la maison c'est un comble ! Oui paraît-il que ça se fait pas de jeter père et mère à l'asile même si y a une connexion haut débit, que c'est barbare d'enfermer la vieillesse dans des mouroirs, que les vieux c'est la mémoire, la sagesse, la transmission orale, que l'on doit les garder près de nous, à la maison, être là le jour du grand voyage, s'occuper d'eux jusqu'au bout, un devoir,  pour la vie qu'ils nous ont donné. Des bêtises Mr Guéant. Pas loin de l'islam intégriste encore cette histoire. Quand on sait quand même la rentabilité d'une maison de retraite alors là j'hésite plus. Nous sommes catégoriquement une civilisation supérieure, je rentre au pays et je deviens directrice de maison de retraite. Me restera plus qu'à surveiller les épisodes caniculaires et à espérer que le facteur frappe quelques fois à la porte voir si ça bouge toujours.

 

Mon raisonnement est absurde Mr Guéant je vous l'accorde. Il n’a d'égal que vos propos. Civilisation....je ne vous ferai pas l'affront de la définition. En même temps quand on sait qu'ils ont été tenu devant l'UNI, syndicat beaucoup trop scolaire, ressemblant aux manuels du même nom dans lesquels le colonialisme et l'esclavage n'ont pas retenu l'attention de l'éditeur, on comprend qu'il fallait faire grossier Mr Guéant...On a du mal à la réflexion en France vous savez.

Une anecdote vite fait. Une de vos collègues, du moins son escorte, a décanillé un piéton en roulant trop vite pour prendre un avion. De partout ça a polémiqué, Paul et mickey aussi d'ailleurs ! Mais je n'ai lu nulle part  que décaniller des piétons ça peut arriver malheureusement. Par contre le fait qu'elle prenne un avion pour faire 400 bornes alors qu'une liaison tgv quotidienne est assurée ça c'est un scandale. On réfléchit mal Mr Guéant, du moins là où on nous montre et vous connaissez la suite, nous regardons le doigt, pas la lune...

Alors moi je sais plus où j'en suis avec toutes ces mesures inférieures ou supérieures. A l'arabe que je croise tout les jours je lui dis quoi Monsieur Guéant? Je l'appelle Monsieur ou je le traite de sous-merde ? Non parce que si vous me dites de l'appeler Monsieur alors à l'inverse je suis obligée de vous traiter de sous merde, principe de l'inférieur supérieur Mr Guéant.

Je crois que ça y est. J'ai fini ma lettre que vous ne lirez pas parce que c'est bien trop long et que personne n'aura ce courage et aussi parce je ne vous l'enverrai pas ce qui complique votre lecture. Juste que ça prend du temps l'absurdité Mr Guéant et que vous le savez. Vous vous amusez à tendre des pièges grossiers pour draguer l'innommable et finir en victime. Vous n'êtes pas un fasciste, tout juste une caricature de politicien. Mais dans ce que vous n'êtes pas selon vous, vous arrivez à blesser ceux qui sont. Peut-être n'êtes-vous pas raciste comme vous le prétendez mais au final je vous conseille de l'être. Car il est évident qu'avec de tels propos non seulement vous en passez pour un mais en plus vous passez pour un con. En le devenant vous pourriez au moins tenter de fuir à la seconde réalité.

 

Cordialement,

 

Une française en civilisation inférieure.

Publié dans Nouvelles du Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

deck 08/04/2012 19:54


Comme 37% des français de l'étranger, tu voteras dc pour le nain de service.


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/04/02/sondage-sarkozy-en-tete-chez-les-francais-de-l-etranger_1678965_1471069.html