CHACUN CHEZ SOI

Publié le par Nawa

Un référent personnel pour chaque SDF. AFP

Quand je lis de telles conneries j'ai envie de vous parler de René dit guiguille. Vous expliquer pourquoi serait trop long. Guiguille il a 12 ans de rue, et 48 pour lui tout seul. Guiguille il a perdu ses 3 enfants et sa femme dans un accident de voiture. c'était lui qui conduisait. Après ça il lui a pas fallut longtemps pour devenir alcolo. Ca a pas duré. pourquoi? Parce que ça le faisait oublier et guiguille il veut pas oublier. Il a arrété, perdu son boulot une fois sevré, ça non plus je peux pas vous l'expliquer et s'est glissé jusqu'à la rue. De là il ne veut plus partir. Il y a ses amis, ses habitudes, c'est son foyer. Il est partout et nulle part. Il convainc les trop faibles de pas dormir dehors, les trop jeunes de repartir chez leur parent, les trop alcolos, les trop toxixo de décrocher. Il est dehors pour les autres, c'est la seule façon qu'il a trouvé d'être dans la vie. Comme il le dit, sa seule maison est la tombe de sa femme, de ses enfants. Son malheur est incurable. Il le soulage juste en soulageant celui des autres. Il aurait pu plusieurs fois sortir de là. Il ne VEUT pas. Je vous parie mes enfants que le référent il va l'envoyer se faire foutre. Puis y a nonos aussi. Il doit vivre avec plein d'amis imaginaires dans sa tête. ils sont tous très gentil. Il est pour moi le plus grand poète que j'ai jamais lu. C'est sa lucidité qui le rend fou, la norme en manque cruellement... La sédentarité est tout simplement inconcevable pour lui. J'aimerais bien être là quand il verra son référent.....Puis y a l'épicier. lui c'est un magicien. Il te trouve tout sur tout. Me demandez pas pourquoi mais quand tu lui dis qu'il pourrait quand même se prendre un appart il te répond : " ben non faudrait que je fasse des factures après ! " Lui, son référent, il va le vendre. Et je pourrais continuer longtemps comme ça à vous égrainer  des personnalités extraordinaires qui rentre pas dans un appart.  A la rue y a pas que des clodos entrain de crever dans la vinasse ou ceux que la société enterre vivant, y a aussi des musiciens, des poètes, des fous adorables, des anarchistes, des amoureux déchus, des amoureux tout court, des vous et des moi qui ont fait le choix d'être sans rien, vivre de tout. Ils se foutent des référents, quant aux sans abris, eux ce qu'ils veulent c'est un logement, pas un mec qui viendra leur dire personnellement qu'il n'y en a pas.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oxygene 17/11/2009 19:10


Bien dit ! Rien à ajouter.


Chien Gué 16/11/2009 00:16


Y'en a un très discret qui quand il fait très froid, vient dormir dans ma cabane de jardin ; je ne l'ai jamais vu, il se veut discret, comme je vous l'ai dit. Nous communiquons sans jamais nous
voir ; moi, en rajoutant une chaise longue ou une couverture dans ma cabane; lui, en rangeant le bordel  que je laisse, ou en nettoyant mes outils.
J'ai pensé parfois me lever la nuit pour aller le rencontrer ; sans doute que lui aussi, il doit penser parfois à venir toquer à ma porte pour me remercier. Mais aucun de nous n'ose aller
s'immiscer dans la vie de l'autre. Nous cohabitons en respect mutuel. Sans le connaitre, je sais que c'est un mec bien !